CBC

admin Non classifié(e) July 6, 2017

Voyageurs à l’écoute dans la voiture-radio Maple Leaf Collection du SMSTC/CN: CN000299

La Société Radio-Canada tire ses origines du réseau radiophonique du Canadien National (Canadian National Railway Ottawa [CNRO]). À cette époque, le président du Canadien National, Henry Thornton, était persuadé que la diffusion d’émissions de radio rendrait le voyage plus agréable pour les passagers et faciliterait la gestion du réseau ferroviaire.

Personnel dans la station du CNRO, 1926 Collection SMSTC/CN: CN000300

Servant d’abord de station de relais pour l’information concernant les itinéraires, le CNRO a peu après commencé à diffuser des émissions qui selon la compagnie serviraient à éduquer et unir les Canadiens : pièces radiophoniques intellectuelles, musique classique, etc.

Membre de l’équipage du train communiquant par radio, Hornepayne, Ontario, Canada, 1957 Collection du SMSTC/CN: CN000310

Les travailleurs du Canadien National utilisaient des radios portatives pour suivre les déplacements des wagons d’un bout à l’autre du pays.

Centre-ville d’Ottawa montrant le Château Laurier et la gare Union à droite Collection du SMSTC/CN: CN002816

De 1924 à 1929, le CNRO exploitait son réseau radiophonique depuis l’immeuble Jackson, sur la rue Bank, avant d’emménager au Château Laurier situé juste en face de la gare Union. C’est de là que la Société Radio-Canada a transmis ses émissions pendant quatre-vingts ans, jusqu’en 2004 lorsqu’elle a déménagé rue Sparks.

Logo du réseau radiophonique de la Société Radio-Canada, CBC Radio Magazine, collection du SMSTC. Crédit photo : Phoebe Mannell.

La création d’un réseau radiophonique pancanadien et la construction d’une ligne ferroviaire s’étalant d’un bout à l’autre du pays ont façonné l’identité nationale canadienne. Maintenant que la Société Radio-Canada est exploitée en grande partie depuis Toronto et Montréal, il importe de reconnaître le rôle essentiel qu’ont eu l’immeuble Jackson, le Château Laurier et la gare Union dans l’établissement d’Ottawa en tant que capitale nationale… grâce au chemin de fer et à la radio.

Remerciements

Cette capsule historique a été élaborée et rédigée par Mme Phoebe Mannell comme complément aux kiosques sur l’histoire de la capitale, un projet signé Ottawa 2017 mené par le Musée de l’histoire ouvrière.

Elle fait partie de travaux de cours entrepris dans le cadre du séminaire d’études supérieures du professeur David Dean sur les musées, l’identité nationale et la mémoire collective (département d’histoire de l’Université Carleton).

Nous remercions le Musée des sciences et de la technologie du Canada de nous avoir aimablement autorisés à utiliser les images de leurs collections.

Nous saluons également l’appui de Mme Megan Michie, Ville d’Ottawa, de Mme Marie-Soleil Bergeron, Ottawa 2017, de Mme Catherine McKenny, conseillère, et de la zone d’amélioration commerciale du Glebe.

La présente capsule sur le site capitalhistory.ca et le kiosque sur l’histoire de la capitale (rues Bank et Exhibition) qui y est associé ont reçu le soutien d’Ottawa 2017, la CIBC et les trois partenaires délégués du Programme d’investissement des arts, de la culture et du patrimoine : le Conseil des arts AOE, le Conseil des arts d’Ottawa et le Conseil des organismes du patrimoine d’Ottawa.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *