Communautés 2SLGBTQIA+ à Ottawa

admin Uncategorized January 10, 2020
 
Parc Major’s Hill à Ottawa, en Ontario. Photo de 1952, Bibliothèque et Archives Canada. Photos de la Geographical Survey of Canada​, fichiers JPEG, http://www.bac-lac.gc.ca.
Paisible, discret et situé à proximité d’endroits accueillants pour les personnes queer au cœur du centre-ville d’Ottawa, le parc Major’s Hill était un important lieu de rencontre pour les gais à Ottawa durant les années 1960, 1970 et 1980. Son emplacement et son aménagement paysager procuraient de l’intimité, à une époque où les personnes 2SLGBTQIA+ s’exposaient à une stigmatisation sociale, à des préjudices physiques et à de la persécution au travail.  
Manifestation We Demand, 28 août 1971, http://www.jearldmoldenhauer.com/ottawa-demonstration-august-28-1971/
      Le parc qui surplombe la rivière offre une vue dégagée sur la Colline du Parlement, où les militants ont organisé la manifestation We Demand de 1971. Tenue sous une pluie battante, la manifestation avait attiré l’attention sur le harcèlement et la discrimination de la police. Aujourd’hui, elle est considérée comme un événement marquant de l’histoire des communautés 2SLGBTQIA+ du Canada.      
The Ottawa Citizen, 28 août 1989
Aussi paisible qu’il puisse paraître, le parc Major’s Hill comportait de nombreux risques. Les personnes marginalisées, comme celles qui draguaient ou se livraient à la prostitution, étaient souvent la cible d’attaques violentes. Plusieurs hommes y ont été assassinés à la fin des années 1980, dont Martin Mallon, Peter Vainola et John Richard Miller. Dans la nuit du 21 au 22 août 1989, un serveur du Château Laurier, Alain Brosseau, a été identifié à tort comme gai et jeté du pont Alexandra. Deux ans après sa mort, le Service de police d’Ottawa a formé la première unité des crimes haineux au Canada.  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *