ÉCOLE JOCKVALE

admin Non classifié(e) July 22, 2017

L’enseignante Margaret McGrath et ses élèves, section scolaire no 10 (Jockvale), vers 1889. Source : Bruce Elliott, The City Beyond: A History of Nepean, Birthplace of Canada’s Capital, 1792-1990 (Nepean: Corporation of the City of Nepean, 1991).

Depuis sa fondation en 1841, l’école Jockvale sert de lieu de rassemblement communautaire à Barrhaven. Sa première vocation a été celle de petite école d’une salle de classe seulement répondant aux besoins des enfants et des familles dans une région nouvellement peuplée et principalement catholique irlandaise.

Photo de classe de la section scolaire no 10 (Jockvale), vers 1906. Source : http://www.oneroomschoolhouses.ca/nepean-township.html

En 1906, l’école publique Jockvale a entièrement été reconstruite en brique. Au cours des décennies suivantes, la vie communautaire était axée sur l’école, les concerts de Noël, les activités de collecte de fonds et la construction collective d’une patinoire extérieure.

Bien que l’école ait fermé ses portes en 1965, elle a continué d’être un lieu de développement communautaire. Dans les années 1970 et 1980, le club social New Horizon y tenait des soirées de cartes deux fois par semaine pour les aînés.

Entrefilet pour le carnet de coupons de rationnement 4, qui était distribué à l’école Jockvale. Source : Ottawa Journal, 23 mars 1944.

Durant la Seconde Guerre mondiale, l’école est devenue le centre de distribution des carnets de coupons de rationnement.

Monument du club des Lions devant l’école Jockvale. Crédit photo : Stephanie Lett.

De la fin des années 1990 jusqu’à 2010, le club des Lions de Barrhaven tenait des réunions à l’école Jockvale où ses membres planifiaient divers événements spéciaux rassemblant la communauté de Barrhaven. Trente à quarante membres du club des Lions se rencontraient trois fois par mois pour planifier des événements de quartier comme la parade du Père-Noël de Barrhaven, les célébrations de la fête du Canada, des petits-déjeuners aux crêpes et des soirées dansantes mères-filles. Ils y ont également organisé des soupers, des fêtes et des soirées de cartes pour les membres du club.

La communauté musulmane du Sud de Nepean tient un bazar et un festival gastronomique à l’école Jockvale en 2014. Crédit photo : Wahed Mohammed.

En 1999, l’école Jockvale est devenue un lieu permettant à une nouvelle communauté de croître. En effet, jusqu’à ce qu’elle puisse ouvrir une mosquée en 2014, la communauté musulmane du Sud de Nepean utilisait l’école comme lieu de prière et d’enseignement, reflétant ainsi l’évolution de Barrhaven, qui est passée de communauté homogène et relativement petite à la banlieue diversifiée et dynamique qu’elle est aujourd’hui.

Remerciements

Cette capsule historique a été élaborée et rédigée par Mme Stephanie Lett comme complément aux kiosques sur l’histoire de la capitale, un projet signé Ottawa 2017 mené par le Musée de l’histoire ouvrière. Elle fait partie de travaux de cours entrepris dans le cadre du séminaire d’études supérieures du professeur David Dean sur les musées, l’identité nationale et la mémoire collective (département d’histoire de l’Université Carleton). Mme Lett tient à remercier Mme Claire Sutton, Archives de la Ville d’Ottawa, ainsi que M. George Kennedy, M. Wahed Mohammed, Mme Joy Forbes, M. Gerry Clarke, M. Charles Brophy et le professeur Bruce Elliott de leur aide.

Nous saluons également l’appui de Mme Megan Michie, Ville d’Ottawa, de Mme Marie-Soleil Bergeron, Ottawa 2017, de Mme Jan Harder, conseillère, et de la zone d’amélioration commerciale de Barrhaven.

La présente capsule sur le site capitalhistory.ca et le kiosque sur l’histoire de la capitale (rues Bank et Exhibition) qui y est associé ont reçu le soutien d’Ottawa 2017, la CIBC et les trois partenaires délégués du Programme d’investissement des arts, de la culture et du patrimoine : le Conseil des arts AOE, le Conseil des arts d’Ottawa et le Conseil des organismes du patrimoine d’Ottawa.

Le projet est financé par une subvention du Programme d’investissement des arts, de la culture et du patrimoine d’Ottawa 2017.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *