FILIP KONOWAL

admin Uncategorized December 6, 2018

Corporal Filip Konowal, V.C.
Credit: Vladimir J. Kaye / Bibliothèque et Archives Canada / C-010023

En regardant cette peinture dramatique de l’artiste Ross Rheaume, nous revivons un moment historique qui a marqué les années 1930. Alors que le premier ministre William Lyon Mackenzie King passait dans les couloirs de l’édifice du Parlement, il a remarqué un concierge qui portait le ruban cramoisi de la Croix de Victoria. Le premier ministre s’est arrêté pour interroger le concierge, Filip Konowal, qui lui aurait répondu : « J’ai épongé outre-mer avec un fusil et ici je dois éponger avec une vadrouille. » Peu après, le caporal Konowal a été nommé gardien du bureau du premier ministre.

Cpl. F. Konowal, V.C.
Credit: Canada, Le ministère de la Défense nationale /
Bibliothèque et Archives Canada

Filip Konowal était venu au Canada dans l’espoir de pouvoir offrir une meilleure vie à sa famille restée en Ukraine qu’il ne reverrait jamais. Le caporal Konowal avait combattu pendant la Grande Guerre, en particulier aux batailles de la Crête de Vimy, de Lens et de la côte 70. C’est au cours de cette dernière bataille qu’il a tué au moins seize soldats ennemis, conquis deux positions de mitrailleuses et qu’il a été grièvement blessé à la tête par un tireur embusqué. Il a reçu la Croix de Victoria.


Ottawa Journal, 21 juillet, 1919

Le caporal Konowal a été choisi comme chef de file du premier défilé de la paix à Ottawa en 1919. Le lendemain, il a assassiné un homme à Hull, au Québec. Déclaré non coupable pour cause d’aliénation mentale, il a passé plus de sept ans dans un asile à Montréal. Libéré en 1928, le caporal Konowal a trouvé un emploi sur la Colline du Parlement, grâce à l’intervention et au soutien d’amis et d’anciens soldats.

 

Mopping Up est un documentaire de 10 minutes réalisé en 2016 par Kyle Begin, Clarissa Fortin, Cody MacKay et William Teal. L’histoire, narrée par Jennifer Matsunaga, a été élaborée par le Dr Lubomyre Luciuk et Ron Sorobey. Le chef de production était Michael Ostroff. Ce projet s’inscrit dans le cadre du séminaire sur la réalisation de documentaires de M. Ostroff, un cours de quatre ans offert au département d’histoire de l’Université Carleton. Hasi Eldib et Greg Allison des Services de production médiatique de l’Université Carleton ont également collaboré à la réalisation du film.

 

Remerciements

William Teal a fait les recherches pour cette capsule historique qui sert de complément aux kiosques sur l’histoire de la capitale, un projet signé Ottawa 2017 mené par le Musée de l’histoire ouvrière. Elle fait partie de travaux de cours entrepris dans le cadre du séminaire d’études supérieures du professeur David Dean sur les musées, l’identité nationale et la mémoire collective (département d’histoire de l’Université Carleton). M. Teal tient à remercier particulièrement tous ceux et celles qui ont collaboré à la réalisation de Mopping Up.

Nous saluons également l’appui de Megan Michie et de Linda Cheslock, Ville d’Ottawa, de Marie-Soleil Bergeron, Ottawa 2017, et de Catherine McKenney, conseillère municipale.

La présente capsule sur le site capitalhistory.ca et le kiosque sur l’histoire de la capitale (rues Booth et Albert) qui y est associé ont reçu le soutien d’Ottawa 2017, de la CIBC et des trois partenaires délégués du Programme d’investissement des arts, de la culture et du patrimoine : le Conseil des arts AOE, le Conseil des arts d’Ottawa et le Conseil des organismes du patrimoine d’Ottawa.

Le projet a été financé par une subvention du Programme d’investissement des arts, de la culture et du patrimoine d’Ottawa 2017.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *