HENRY J. FRIEL

admin Uncategorized January 10, 2020
 
Portrait d’Henry J. Friel, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, P137-S4-D110-P18.
      Henry James Friel, un Irlandais catholique de Montréal, s’établit à Bytown avec sa famille à l’âge de trois ans. En 1855, Bytown devint la ville d’Ottawa. Friel fut maire d’Ottawa pendant la majeure partie des années 1860, après avoir été échevin et maire de Bytown.      
Avis de récompense pour l’arrestation des personnes impliquées dans l’assassinat de Thomas D’Arcy McGee. Bibliothèque et Archives Canada.
      Le député Thomas D’Arcy McGee fut assassiné en 1868, et la Ville offrit une récompense de 2 000 $ pour l’arrestation des responsables. Henry James Friel ajouta de sa propre poche un montant supplémentaire de 2 000 $, qui représenterait environ 50 000 $ aujourd’hui.      
Proclamation demandant aux entreprises de ne pas ouvrir en signe de respect pour feu Henry James Friel. Ottawa Daily Citizen, 18 mai 1869.
      Henry James Friel fut un réformateur politique dont le journal, The Bytown Packet, devint plus tard l’Ottawa Citizen. À sa mort en 1869, la Ville annula les célébrations prévues pour la fête de Victoria. Son monument commémoratif le qualifia « d’un des meilleurs amis d’Ottawa ».    

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *